Le voleur ne vient que pour dérober, égorger et détruire; moi, je suis venu afin que les brebis aient la vie, et qu’elles soient dans l’abondance (Jean 10:10).

Jésus-Christ a guéri, Il guérit encore et Il guérira toujours.

À la croix, le prix a été payé, le sacrifice a été offert, l’agneau a été immolé pour toi afin que toute infirmité, toute douleur, toute maladie, toute oppression soient réprimées de la vie des enfants de Dieu.

Lorsque l’ennemie vient comme un voleur pour prendre ta paix et semer la peur en toi, souviens toi que tout est accompli. Avec assurance, proclame ta guérison, car par les meurtrissures de Jésus, tu as la guérison.

Que votre foi ne chancelle pas.

Matthieu 4:23-25 Jésus parcourait toute la Galilée, enseignant dans les synagogues, prêchant la bonne nouvelle du royaume, et guérissant toute maladie et toute infirmité parmi le peuple.
24. Sa renommée se répandit dans toute la Syrie, et on lui amenait tous ceux qui souffraient de maladies et de douleurs de divers genres, des démoniaques, des lunatiques, des paralytiques; et il les guérissait.
25. Une grande foule le suivit, de la Galilée, de la Décapole, de Jérusalem, de la Judée, et d’au delà du Jourdain.

 

Matthieu 8:14-15 Jésus se rendit ensuite à la maison de Pierre, dont il vit la belle-mère couchée et ayant la fièvre.
15. Il toucha sa main, et la fièvre la quitta; puis elle se leva, et le servit.

Matthieu 8:16-17 Le soir, on amena auprès de Jésus plusieurs démoniaques. Il chassa les esprits par sa parole, et il guérit tous les malades,
17. afin que s’accomplît ce qui avait été annoncé par Esaïe, le prophète : Il a pris nos infirmités, et il s’est chargé de nos maladies.

 

Matthieu 8:23-27 Il monta dans la barque, et ses disciples le suivirent.
24. Et voici, il s’éleva sur la mer une si grande tempête que la barque était couverte par les flots. Et lui, il dormait.
25. Les disciples s’étant approchés le réveillèrent, et dirent : Seigneur, sauve-nous, nous périssons !
26. Il leur dit : Pourquoi avez-vous peur, gens de peu de foi ? Alors il se leva, menaça les vents et la mer, et il y eut un grand calme.
27. Ces hommes furent saisis d’étonnement : Quel est celui-ci, disaient-ils, à qui obéissent même les vents et la mer ?

 

Matthieu 9:27-31 Etant parti de là, Jésus fut suivi par deux aveugles, qui criaient : Aie pitié de nous, Fils de David !
28. Lorsqu’il fut arrivé à la maison, les aveugles s’approchèrent de lui, et Jésus leur dit : Croyez-vous que je puisse faire cela ? Oui, Seigneur, lui répondirent-ils.
29. Alors il leur toucha les yeux, en disant : Qu’il vous soit fait selon votre foi.
30. Et leurs yeux s’ouvrirent. Jésus leur fit cette recommandation sévère : Prenez garde que personne ne le sache.
31. Mais, dès qu’ils furent sortis, ils répandirent sa renommée dans tout le pays.

 

Matthieu 9:32-33 Comme ils s’en allaient, voici, on amena à Jésus un démoniaque muet.
33. Le démon ayant été chassé, le muet parla. Et la foule étonnée disait : Jamais pareille chose ne s’est vue en Israël.

 

Marc 4:37-39 Il s’éleva un grand tourbillon, et les flots se jetaient dans la barque, au point qu’elle se remplissait déjà.
38. Et lui, il dormait à la poupe sur le coussin. Ils le réveillèrent, et lui dirent : Maître, ne t’inquiètes-tu pas de ce que nous périssons ?
39. S’étant réveillé, il menaça le vent, et dit à la mer : Silence ! tais-toi ! Et le vent cessa, et il y eut un grand calme.

 

Marc 5:1-8 Ils arrivèrent à l’autre bord de la mer, dans le pays des Gadaréniens.
2. Aussitôt que Jésus fut hors de la barque, il vint au-devant de lui un homme, sortant des sépulcres, et possédé d’un esprit impur.
3. Cet homme avait sa demeure dans les sépulcres, et personne ne pouvait plus le lier, même avec une chaîne.
4. Car souvent il avait eu les fers aux pieds et avait été lié de chaînes, mais il avait rompu les chaînes et brisé les fers, et personne n’avait la force de le dompter.
5. Il était sans cesse, nuit et jour, dans les sépulcres et sur les montagnes, criant, et se meurtrissant avec des pierres.
6. Ayant vu Jésus de loin, il accourut, se prosterna devant lui,
7. et s’écria d’une voix forte : Qu’y a-t-il entre moi et toi, Jésus, Fils du Dieu Très-Haut ? Je t’en conjure au nom de Dieu, ne me tourmente pas.
8. Car Jésus lui disait : Sors de cet homme, esprit impur !

 

Marc 5:25-34 Or, il y avait une femme atteinte d’une perte de sang depuis douze ans.
26. Elle avait beaucoup souffert entre les mains de plusieurs médecins, elle avait dépensé tout ce qu’elle possédait, et elle n’avait éprouvé aucun soulagement, mais était allée plutôt en empirant.
27. Ayant entendu parler de Jésus, elle vint dans la foule par derrière, et toucha son vêtement.
28. Car elle disait : Si je puis seulement toucher ses vêtements, je serai guérie.
29. Au même instant la perte de sang s’arrêta, et elle sentit dans son corps qu’elle était guérie de son mal.
30. Jésus connut aussitôt en lui-même qu’une force était sortie de lui; et, se retournant au milieu de la foule, il dit : Qui a touché mes vêtements ?
31. Ses disciples lui dirent : Tu vois la foule qui te presse, et tu dis : Qui m’a touché ?
32. Et il regardait autour de lui, pour voir celle qui avait fait cela.
33. La femme, effrayée et tremblante, sachant ce qui s’était passé en elle, vint se jeter à ses pieds, et lui dit toute la vérité.
34. Mais Jésus lui dit : Ma fille, ta foi t’a sauvée; va en paix, et sois guérie de ton mal.

 

Marc 6:49-50 Quand ils le virent marcher sur la mer, ils crurent que c’était un fantôme, et ils poussèrent des cris;
50. car ils le voyaient tous, et ils étaient troublés. Aussitôt Jésus leur parla, et leur dit : Rassurez-vous, c’est moi, n’ayez pas peur !


Luc 5:17-20 Un jour Jésus enseignait. Des pharisiens et des docteurs de la loi étaient là assis, venus de tous les villages de la Galilée, de la Judée et de Jérusalem; et la puissance du Seigneur se manifestait par des guérisons. 
18. Et voici, des gens, portant sur un lit un homme qui était paralytique, cherchaient à le faire entrer et à le placer sous ses regards.
19. Comme ils ne savaient par où l’introduire, à cause de la foule, ils montèrent sur le toit, et ils le descendirent par une ouverture, avec son lit, au milieu de l’assemblée, devant Jésus.
20. Voyant leur foi, Jésus dit : Homme, tes péchés te sont pardonnés.

 

Luc 5:21-26 Les scribes et les pharisiens se mirent à raisonner et à dire : Qui est celui-ci, qui profère des blasphèmes ? Qui peut pardonner les péchés, si ce n’est Dieu seul ?
22. Jésus, connaissant leurs pensées, prit la parole et leur dit : Quelles pensées avez-vous dans vos coeurs ?
23. Lequel est le plus aisé, de dire : Tes péchés te sont pardonnés, ou de dire : Lève-toi, et marche ?
24. Or, afin que vous sachiez que le Fils de l’homme a sur la terre le pouvoir de pardonner les péchés : Je te l’ordonne, dit-il au paralytique, lève-toi, prends ton lit, et va dans ta maison.
25. Et, à l’instant, il se leva en leur présence, prit le lit sur lequel il était couché, et s’en alla dans sa maison, glorifiant Dieu.
26. Tous étaient dans l’étonnement, et glorifiaient Dieu; remplis de crainte, ils disaient : Nous avons vu aujourd’hui des choses étranges.

 

Luc 7:4-10 Ils arrivèrent auprès de Jésus, et lui adressèrent d’instantes supplications, disant : Il mérite que tu lui accordes cela
5. car il aime notre nation, et c’est lui qui a bâti notre synagogue.
6. Jésus, étant allé avec eux, n’était guère éloigné de la maison, quand le centenier envoya des amis pour lui dire : Seigneur, ne prends pas tant de peine; car je ne suis pas digne que tu entres sous mon toit.
7. C’est aussi pour cela que je ne me suis pas cru digne d’aller en personne vers toi. Mais dis un mot, et mon serviteur sera guéri.
8. Car, moi qui suis soumis à des supérieurs, j’ai des soldats sous mes ordres; et je dis à l’un : Va ! et il va; à l’autre : Viens ! et il vient; et à mon serviteur : Fais cela ! et il le fait. 
9. Lorsque Jésus entendit ces paroles, il admira le centenier, et, se tournant vers la foule qui le suivait, il dit : Je vous le dis, même en Israël je n’ai pas trouvé une aussi grande foi.
10. De retour à la maison, les gens envoyés par le centenier trouvèrent guéri le serviteur qui avait été malade.

 

Luc 7:11-15 Le jour suivant, Jésus alla dans une ville appelée Naïn; ses disciples et une grande foule faisaient route avec lui.
12. Lorsqu’il fut près de la porte de la ville, voici, on portait en terre un mort, fils unique de sa mère, qui était veuve; et il y avait avec elle beaucoup de gens de la ville.
13. Le Seigneur, l’ayant vue, fut ému de compassion pour elle, et lui dit : Ne pleure pas !
14. Il s’approcha, et toucha le cercueil. Ceux qui le portaient s’arrêtèrent. Il dit : Jeune homme, je te le dis, lève-toi !
15. Et le mort s’assit, et se mit à parler. Jésus le rendit à sa mère.

 

Luc 8:49-50 Comme il parlait encore, survint de chez le chef de la synagogue quelqu’un disant : Ta fille est morte; n’importune pas le maître.
50. Mais Jésus, ayant entendu cela, dit au chef de la synagogue : Ne crains pas, crois seulement, et elle sera sauvée.

 

Luc 8:51-56 Lorsqu’il fut arrivé à la maison, il ne permit à personne d’entrer avec lui, si ce n’est à Pierre, à Jean et à Jacques, et au père et à la mère de l’enfant.
52. Tous pleuraient et se lamentaient sur elle. Alors Jésus dit : Ne pleurez pas; elle n’est pas morte, mais elle dort.
53. Et ils se moquaient de lui, sachant qu’elle était morte.
54. Mais il la saisit par la main, et dit d’une voix forte: Enfant, lève-toi.
55. Et son esprit revint en elle, et à l’instant elle se leva; et Jésus ordonna qu’on lui donnât à manger.
56. Les parents de la jeune fille furent dans l’étonnement, et il leur recommanda de ne dire à personne ce qui était arrivé.

 

Luc 17:12-19 Comme il entrait dans un village, dix lépreux vinrent à sa rencontre. Se tenant à distance,
13. ils élevèrent la voix, et dirent : Jésus, maître, aie pitié de nous !
14. Dès qu’il les eut vus, il leur dit : Allez vous montrer aux sacrificateurs. Et, pendant qu’ils y allaient, il arriva qu’ils furent guéris.
15. L’un d’eux, se voyant guéri, revint sur ses pas, glorifiant Dieu à haute voix.
16. Il tomba sur sa face aux pieds de Jésus, et lui rendit grâces. C’était un Samaritain.
17. Jésus, prenant la parole, dit : Les dix n’ont-ils pas été guéris ? Et les neuf autres, où sont-ils?
18. Ne s’est-il trouvé que cet étranger pour revenir et donner gloire à Dieu ?
19. Puis il lui dit : Lève-toi, va; ta foi t’a sauvé.

 

Luc 18:35-43 Comme Jésus approchait de Jéricho, un aveugle était assis au bord du chemin, et mendiait.
36. Entendant la foule passer, il demanda ce que c’était.
37. On lui dit : C’est Jésus de Nazareth qui passe.
38. Et il cria : Jésus, Fils de David, aie pitié de moi !
39. Ceux qui marchaient devant le reprenaient, pour le faire taire; mais il criait beaucoup plus fort : Fils de David, aie pitié de moi !
40. Jésus, s’étant arrêté, ordonna qu’on le lui amène; et, quand il se fut approché, il lui demanda :
41. Que veux-tu que je te fasse ? Il répondit : Seigneur, que je recouvre la vue.
42. Et Jésus lui dit : Recouvre la vue; ta foi t’a sauvé.
43. A l’instant il recouvra la vue, et suivit Jésus, en glorifiant Dieu. Tout le peuple, voyant cela, loua Dieu.

 

Jean 4:46-51 Il retourna donc à Cana en Galilée, où il avait changé l’eau en vin. Il y avait à Capernaüm un officier du roi, dont le fils était malade.
47. Ayant appris que Jésus était venu de Judée en Galilée, il alla vers lui, et le pria de descendre et de guérir son fils, qui était près de mourir.
48. Jésus lui dit : Si vous ne voyez des miracles et des prodiges, vous ne croyez point.
49. L’officier du roi lui dit : Seigneur, descends avant que mon enfant meure.
50. Va, lui dit Jésus, ton fils vit. Et cet homme crut à la parole que Jésus lui avait dite, et il s’en alla.
51. Comme déjà il descendait, ses serviteurs venant à sa rencontre, lui apportèrent cette nouvelle: Ton enfant vit.


Jean 5:5-8 Là se trouvait un homme malade depuis trente-huit ans.
6. Jésus, l’ayant vu couché, et sachant qu’il était malade depuis longtemps, lui dit : Veux-tu être guéri ?
7. Le malade lui répondit : Seigneur, je n’ai personne pour me jeter dans la piscine quand l’eau est agitée, et, pendant que j’y vais, un autre descend avant moi.
8. Lève-toi, lui dit Jésus, prends ton lit, et marche.
9. Aussitôt cet homme fut guéri; il prit son lit, et marcha. C’était un jour de sabbat.

Jean 5:10-15 Les Juifs dirent donc à celui qui avait été guéri : C’est le sabbat; il ne t’est pas permis d’emporter ton lit.
11. Il leur répondit : Celui qui m’a guéri m’a dit : Prends ton lit, et marche.
12. Ils lui demandèrent : Qui est l’homme qui t’a dit : Prends ton lit, et marche ?
13. Mais celui qui avait été guéri ne savait pas qui c’était; car Jésus avait disparu de la foule qui était en ce lieu.
14. Depuis, Jésus le trouva dans le temple, et lui dit : Voici, tu as été guéri; ne pèche plus, de peur qu’il ne t’arrive quelque chose de pire.
15. Cet homme s’en alla, et annonça aux Juifs que c’était Jésus qui l’avait guéri.

 

Jean 9:10-11 Ils lui dirent donc : Comment tes yeux ont-ils été ouverts ?
11. Il répondit : L’homme qu’on appelle Jésus a fait de la boue, a oint mes yeux, et m’a dit : Va au réservoir de Siloé, et lave-toi. J’y suis allé, je me suis lavé, et j’ai recouvré la vue.

 

Jean 11:40-44 Jésus lui dit : Ne t’ai-je pas dit que, si tu crois, tu verras la gloire de Dieu ?
41. Ils ôtèrent donc la pierre. Et Jésus leva les yeux en haut, et dit : Père, je te rends grâces de ce que tu m’as exaucé.
42. Pour moi, je savais que tu m’exauces toujours; mais j’ai parlé à cause de la foule qui m’entoure, afin qu’ils croient que c’est toi qui m’as envoyé.
43. Ayant dit cela, il cria d’une voix forte : Lazare, sors !
44. Et le mort sortit, les pieds et les mains liés de bandes, et le visage enveloppé d’un linge. Jésus leur dit : Déliez-le, et laissez-le aller.

Méditez la parole de Dieu à travers des versets spécifiques classés par thème ici.
N’hésitez pas à les partager et à rejoindre la chaîne YouTube

Laisser un commentaire